Plantons la tente !

Ahhh le camping !! Les gamelles, la vaisselle, les moustiques, la pétanque, les glacières, la sono trop forte du voisin en marcel, les sardines tordues pour planter la tente... Pas toujours agréable de camper...

Oui, mais voila, en Mongolie, c'est déjà nettement plus sympa. Avec nos deux chics équipiers, retrouvez l'ambiance de nos bivouacs de chocs !

De gauche à droite sur la photo : Jenlette, Ticou, Maud, Steppe.

 

 

Elle nous vient de Paris, il nous vient de Dubaï, ils sont jeunes, plein d'avenir, ils connaissent désormais la Mongolie sur le bout des doigts...

Vous n'en pouvez plus d'attendre ? Vous voulez les rencontrer pour de vrai ? N'hésitez plus, cliquez ici pour rentrer en contact avec la belle brune ou cliquez ici pour rentrer en contact avec le monsieur vêtu de rose.

 

 

Densité de population de la Mongolie : 2 habitants / km²

 

En vous arrachant les yeux, vous apercevez un point au loin...

 

 

...c'est bon, vous pouvez ranger la "forty d'Afflelou", voici notre bivouac zoomé au milieu de nulle part.

Nous sommes en pleine steppe Mongole et nous nous ventons de doubler la densité moyenne du pays sur le km² ou nous avons planté la tente...

 

 

Eric Navet et Bertrand Alfroid n'ont qu'à bien se tenir, notre technique est bien au point, à nous les JO d'Athènes !!

 

 

Bon OK, on doit l'avouer, autant Maud fait preuve sur son cheval d'une rare élégance, autant nous faisons nettement moins les malins quand le cheval s'emballe sans nous demander notre avis !

 

La végétation se fait rare, la nourriture aussi... Mais nous voulons continuer l'aventure alors nous supplions les poissons d'avoir la complaisance de bien vouloir mordre à l'hameçon.

 

Message important destiné aux poissons : Chers poissons, 5 heures sans la moindre touche, vous vous êtes bien foutus de notre gueule. Ca vous fait marrer, pas nous.

 

 

 

Alors on trouve des substituts aux poissons : des pates, du riz, des pates, du riz.

 

 

 

Pendant que certains refont le monde au bord de l'eau...

 

 

 

...d'autres font la vaisselle au bord de l'eau.

Elle nous a fait des frayeurs mais elle a tenu le coup : notre jeep

 

 

Un petit coucher de soleil avant de repartir vers de nouvelles terres...

 

 

 

Tchou-tchou, le transsibérien n'attend pas, vérifiez de n'avoir rien oublié dans la steppe, départ imminent pour la Russie.