Ca sent bon l'Orient ...

 

 

Nous y sommes enfin !

Byzance, Constantinople ou Istanbul ... Quelque soit le nom de cette ville, elle représente le portail doré de notre grande aventure ; le point de départ convoité depuis plusieurs semaines...

Encore abasourdis par notre courte vie parisienne, nous nous sommes laissé envoûter par le charme de cette ville que nous connaissions déjà.

Fuyant les trop classiques circuits touristiques, nous nous sommes donc enfoncés dans les entrailles de ce lieu chargé de magie, étonnant carrefour de l'Orient et de l'Occident.

Comment ne pas être émerveillés par les lourds volutes de fumée des narguilés ; des éclats de rire des enfants voulant perfectionner leur anglais ; l'odeur forte des épices ; le brouhaha d'une partie de bagammon ; la simplicité d'une sardine grillée sur le Bosphore ; l'extraordinaire gentillesse des Turcs ; l'amusante malice refoulée des femmes voilées ; l'obstination d'un vendeur de tapis ; le bordel dans le grand bazar ?!?... Bref, c'est une belle vie quoi.

Vous pouvez donc facilement nous imaginer ... deux jeunes français béats, errant au petit bonheur la chance dans les ruelles désertes à cette saison. Nous sommes bien sûrs émerveillés mais surtout particulièrement satisfaits à l'idée que plus de 180 jours d'oisiveté sont devant nous. Et ça, on aime bien.

On est béat mais aussi assez bêta. Même si on peut paraître très intellectuel au premier coup d'œil, on sait très bien rester simple et s'amuser de peu. Tous les deux très joueurs, notre vie se rythme par de petites compétitions, toutes plus stupides les unes que les autres, mais qui sont d'une importance capitale à nos yeux. En voici quelques exemples :

- Concours du meilleur auto-stoppeur. Système à points assez complexe qui récompense celui qui fait arrêter le plus grand nombre de véhicules.

- Concours de pilosité. Lustrage et comparatif quotidien de l'évolution de nos barbes ou "petit bouc" pour l'ado.

- Traditionnel "Pierre feuille ciseaux". Désigne le responsable de corvée : lessive, négociations avec escrocs, porter le sac le plus lourd (+ rajout de pierres si gage), massage des pieds du gagnants. Plus d'infos sur les résultats de cette compétition particulière en cliquant ici.

- Jeu du croche pattes.

- Piéger l'autre auprès d'un vendeur collant et rajouter de l'huile sur le feu en précisant à voix haute : "Mais si, tu m'as dit que c'est exactement ce que tu cherchais et que tu étais prêt à payer le prix pour ça !".

- Concours de l'ongle noir.

- Pétards, cache - cache, chat perché, etc, etc..

Bref, deux vrais gamins en sortie de classe. L'ambiance entre nous est assez bonne et ne semble pas encore se dégrader. Nous attribuons aujourd'hui une note de 19/20 à notre entente. Cela peut se dégrader très rapidement. Nous ferons le point dans les prochains carnets.