Nos premières aventures Indiennes au Rajasthan !

Nous quittons nos amis Pakistanais pour rejoindre de nouveaux amis : les Indiens ! Très très nombreux ces Indiens, on les compte par milliards... Bienvenue au pays des rickshaws, des vaches sacrées, des saris, des femmes aux charmes certains, des éléphants, des couleurs par milliers, des plats pimentés, très pimentés...

Après quelques jours passés à Delhi, capitale Indienne en effervescence permanente, nous choisissons de consacrer l'essentiel de notre escapade Indienne à un des principaux joyaux du pays : le Rajasthan... 

A la limite de le frontière Pakistano-Indienne, nous passons une nuit dans le temple d'Amritsar, lieu de culte majeur de la communauté Sikh. 30.000 repas sont servis quotidiennement aux fidèles. Cette religion sélectionne le meilleur de l'Indouisme et de l'Islam. Étonnant non ?

 

 

 

Ci-contre, un fidèle Sikh piquant une tête dans les eaux sacrées du temple.

 

 

 

Nous arrivons à Delhi, le turban Sikh laisse place au turban Indien traditionnel.

Ce sera rouge pour Monsieur.

 

 

 

Nous découvrons une architecture encore différente.

"Ah non Monsieur, ... nous ne faisons ni les tuiles ni les ardoises. Demandez à côté !"

 

 

 

L'Inde est aussi le grand repère des vaches sacrées. En gros, on peut pas la manger mais ça se fait quand même de boire son lait.

 

 

 

Ici, les services de la voirie locale sont en train de déblayer une rue. Ca peut paraître trompeur mais c'est drôlement efficace un éléphant.

 

 

Des éléphants que l'on retrouve un peu partout d'ailleurs. Ci-contre des graffitis de jeunes sur un mur.

Ca en laisse un perplexe.

Nous filons ensuite plein sud pour découvrir Udaipur, capitale nationale des amoureux qui font des promenades romantiques au bord du lac. On se devait d'y passer pour coller à notre thème.

 

 

Toute la population vit de ce fabuleux lac. On s'y baigne ; on y lave son linge ; on y pêche ; on regarde les amoureux qui font des promenades au bord de l'eau.

 

 

On a pas vu un seul couple d'amoureux faire la ballade. Merci d'éviter de nous raconter des cracks.

 

 

Nous nous réfugions alors dans un temple Hindou pour en savoir un peu plus sur cette toute nouvelle religion pour nous.

 

Un prêtre nous y accueille et nous lit l'avenir dans les paumes de nos mains. C'est bon, il a dit que nous aussi on allait se marier mais pas tout de suite. Il n'a pas voulu dire si elles allaient être super belles. Ce sera surprise alors...

 

 

 

... mais franchement, avec des moustaches aussi ravageuses que les nôtres, ça ne devrait quand même pas trop causer de souci, non ?

 

NON ??!!??