Le mythique passage du Khyber Pass...

Des millénaires d'histoire se concentrent dans cette petite vallée. Longtemps le seul passage entre l'Afghanistan et le Pakistan, cette petite route encaissée entre des montagnes majestueuses a été empruntée par des millions de marchands. Route de la soie, route des conquêtes asiatiques, croisades, arrivée des GIs pour envahir Kaboul.... cette porte entre l'Orient et l'Occident a toujours été au cœur de l'actualité humaine.

Vous imaginez l'importance géopolitique de contrôler ce passage chargé d'histoire et très symbolique. C'est aujourd'hui une zone tribale. C'est quoi ? Une zone tribale est un "no man's land", un territoire sous aucun contrôle gouvernemental, une terre uniquement régie par des petits chefs locaux.

Très impressionnant de voir que chaque habitation est entourée de remparts pour assurer sa propre sécurité ; de voir le commerce illicite ; de voir où se sont réfugiés les talibans...

 

 

Petite route de montagne de 30 kms, le Khyber est protégé par des fortins à à intervalle régulier.

 

Nous croisons des réfugiés afghans ravis de rentrer au pays et qui tirent en l'air avec une mitraillette pour saluer notre venue.

Assez impressionnant.

 

 

Mise en pratique de l'adjectif "SINUEUX".

Ca tortille et ça donne mal au cœur.

 

 

Plusieurs heures de route au pas. Gare au coup de volant.

 

 

... et nous voilà enfin arrivés à la frontière afghane. Un vaste foutoir cette douane. Passe qui veut avec ou sans visa... avec ou sans arme...

 

 

Nous revenons sur nos pas pour rencontrer les acteurs économiques locaux.

Voici le vendeur de haschich qui a pignon sur ruelle. Des prix à faire éberluer Bob Marley : 100 euros pour 1 kilo.

 

Un autre acteur économique de taille : le fabricant d'armes à feu. Toutes les plus célèbres armes sont copiées en zone tribale. De la Kalachnikov au Beretta.

 

De la Kalachnikov au Beretta, les prix de ces copies sont effarants ; 50 euros pour une mitraillette.

Voilà pour notre court séjour en zone tribale. Nous rentrerons assez vite au Pakistan pour revenir à des sujets plus gais. A découvrir dans nos carnets suivants.