Bienvenue au pas qui se tend...

Après notre halte désertique fort sympathique à Dubaï, nous reprenons la route pour partir à la conquête d'un fabuleux pays : le Pakistan. Notre périple commence au sud, à Karachi, ville gigantesque, qui représente aujourd'hui le pôle économique majeur du pays. Suite à un très long voyage épique, nous traversons le désert du Baloutchistan pour poser nos sacs à Peshawar à l'extrémité nord ouest du pays à quelques kilomètres de la frontière afghane.

Le dépaysement est magique, les Pakistanais sont plus que chaleureux et très souvent, touchés que des étrangers prennent le temps de venir visiter leur pays, trop souvent ébranlé par les médias qui se contentent de relater l'infime partie néfaste du pays liée au terrorisme. 

Nous préférons vous présenter ici l'immense majorité de ce qu'est réellement le Pakistan, un pays superbe qui ne demande qu'à être découvert...

"Fermeture non automatique des portes, attention au départ, le train va partir..."

 

 

Karachi-Peshawar, 35h00 de route, 54 arrêts, 1 panne, 44°C, une vitesse moyenne de 54km/h.

 

"Dis Ticou, on arrive bientôt à Peshawar...????"

"Non"

En classe éco, avec de la poussière à volo,  un tout chtit ventilo et pas de Tropico, il fait très très chaud...

 

 

Pas mécontents de poser nos pieds dans l'immense bazar de Peshawar ou l'on peut y croiser des femmes surprises de rencontrer des routards.

 

 

Sur cette action, l'arbitre accorde une mêlée bien placée face aux poteaux de l'équipe textile.

 

 

Juste après la mêlée, nous nous retrouvons nez à nez avec un apprenti boucher..

 

 

Nous tombons sous le charme des nombreux transports locaux...

 

 

 

...le célèbre bus aux 1000 couleurs et 1000 choses sur le toit... l

 

 

...plus silencieux et plus sportif, le vélo...

 

 

...mais aussi l'âne pour transporter ses provisions...

 

 

Pour veiller à cette circulation si dense et imprévisible, nos deux policiers nous donnent une petite leçon de code de la brousse...