Sur les traces de Jésus en Terre Sainte...

A quelques kilomètres seulement d'Amman, nous ne pouvions manquer une étape incontournable : Jérusalem. Après un rapide coup d'œil sur la situation du conflit Israélo-Palestinien et après une fouille microscopique de nos sacs de la part de la douane Israélienne, nous foulons la Terre Sainte... Aux yeux de l'humanité, Jérusalem, juchée sur les monts de Judée, est un haut lieu sacré. Si pour nous Chrétiens, il représente le lieu de la Passion et du Crucifiement du Christ, il représente pour les Musulmans la ville Sainte et pour les Juifs, la ville de la paix.

Mont des Oliviers, Judée, Jourdain, Golgotha, Bethléem, Nazareth, Jéricho, Saint Sépulcre..., autant de lieux sacrés tirés de la Bible dont nous entendons le nom résonner chaque dimanche à la messe (enfin presque...), nous sont apparus au cours de deux journées... sacrées. 

Nous vous proposons de suivre notre petit pèlerinage...

 

 

Voici un drapeau qui malheureusement est trop souvent à l'affiche lors des titres de journaux télévisés...

 

 

 

Vue d'ensemble de la vieille ville de Jérusalem où chaque religion dispose de son propre quartier : Juifs, Chrétiens, Musulmans, Catholiques Arméniens. Il n'est donc pas rare de constater côte à côte, une mosquée, une église et une synagogue... Impressionnant ! 

 

 

Ruelle typique du vieux Jérusalem, nous aperçûmes la lumière qui nous guida jusqu'à...

 

 

...la minuscule porte d'entrée de la basilique de la nativité à Bethléem... 

 

Un très grand moment.

Dans une petite abside de la basilique, nous nous émerveillons devant la grotte de la nativité. L'étoile située sous l'Autel de la naissance du Christ marque l'endroit où l'Enfant est né.

Alléluia!

 

Alors pour çà, on vous doit quelques explications.

40 jours après sa Résurrection, Jésus apparut aux disciples puis les emmena au sommet du mont des Oliviers et pendant qu'il les bénissait, il se détacha d'eux et s'éleva vers le ciel. 

A l'intérieur de la Chapelle de l'Ascension, un rocher avec une empreinte de pied serait celle que Jésus a laissé au moment de son Ascension...

 

Le quartier Juif nous présente son Mur des Lamentations. Du haut de ses 15 mètres, ce mur est appelé ainsi parce que c'est ici que les Israélites pendant leur long exil, pouvaient revenir une fois par an, pleurer la destruction du Temple.

Tout au long de cet exil qui a duré 2000 ans, les Juifs, en quelque endroit qu'ils se trouvaient, priaient en tournant leur visage vers ce mur.

 

 

Ci-contre un Juif se recueillant contre le Mur des Lamentations. 

Nous ne sommes pas en mesure de vous dire si ce fidèle appartient aux Ashkénaze ou aux Shéhérazade...  

 

Le recueillement peut aussi se faire en famille, un militaire initie son petit au rite du Mur.

Nous espérons que ce petit ne sera pas tenté de faire le Mur au cours de son adolescence. 

Désolé pour la blague un peu Ashkénaze...

 

 

Une petite image pour rappeler que le pays est en guerre depuis trop longtemps.

 

 

Pour vous donner envie de rererevisionner "les aventures de Rabi Jacob". 

 

 

Un panorama du haut du Monts des Oliviers avec en premier plan, les coupoles de l'église Russe Sainte Marie Madeleine.  

 

La somptueuse Mosquée El Aqsa, le principal lieu sacré pour les Musulmans de Jérusalem.