Notre Camel Trophy...

Après avoir passé une première journée à découvrir ce fabuleux désert de Wadi Rum, nous avons décidé de nous mesurer à lui avec un 4x4. 

Gérard Holtz n'était pas là pour commenter en direct cette épopée mais soyez certains que nous étions capables de franchir les plus hautes dunes de la région, désensabler une roue en moins de 20 minutes et lire une carte écrite en arabe.

 

 

Après une nuit glaciale dans au fond d'une tente bédouine, nous nous sommes levés tôt pour profiter des températures encore fraîche : 35°C 

 

 

Notre Jeep nous attendait bien sagement à la sortie de notre tente.

 

 

Nos deux petits guides nous ont accompagné. Ne s'aventure pas un touriste isolé dans un désert dangereux.

 

9h33 : la température monte déjà jusqu'à 41°C au compteur. Inutile d'imaginer que le véhicule fut doté d'une clim.

9h42 : Nous filons plein nord.

 

 

10h15 : Nous sommes sortis de la piste et ne savons pas vraiment où nous sommes précisément sur cette maudite carte...

 

 

Enfin quelques traces !!

Ce qui finalement nous aidera que peu. Vous iriez où à notre place ?? Gauche? Droite ? Tout droit ? Demi tour ? Hé hé... pas si facile.

 

 

Pas d'aventure sans ensablement toutes les 10 minutes...

 

De retour sur une piste davantage fréquentée, nous croisons des panneaux étonnants...

Nous restons donc sur nos gardes. Prudence est mère de tous les problèmes. Même en jeep, heurter un chameau serait bien catastrophique.

 

Quelle surprise !!

Guillaume, le joyeux luron de l'équipe, ne put s'empêcher de nous faire la blague au virage suivant.

Ah celui là !! 

 

Hilare par cette blague, son partenaire s'effondra de fatigue le cœur léger.

 

PS du dormeur : il sait que ses dodos ne sont pas des dodos animaux encore très téméraires mais promet de se rattraper dès qu'il croise un crocodile, une bande de mygales ou une iguane enragée.