Nous quittons les cèdres du Liban pour rejoindre la Jordanie. Ce pays est peuplé par plus de 60% de réfugiés Palestiniens. La grande majorité d'entre eux a fui la Palestine suite aux tensions incessantes avec Israël depuis plus de 50 ans. Aujourd'hui, la Jordanie tente de se frayer un chemin dans une zone géographique critique, à mi-distance de Bagdad et de la bande de Gaza. Les accords de paix signés avec Israël en 1994 ont permis au pays de s'ouvrir au tourisme. 

Et quel tourisme !! Une diversité géographique incroyable, mer morte pour les mauvais nageurs, mer rouge pour les explorateurs, un désert époustouflant, un véritable chef d'œuvre archéologique nommé Pétra, un peuple extrêmement chaleureux...

Bref, vous ne vous y trompez pas, la Jordanie nous a sacrément plu... En apéritif, nous vous invitons à découvrir sa capitale : Amman. A l'image des grandes villes du Proche-Orient : animée, bruyante, grouillante, désordonnée... 

 

 

Au sommet d'Amman, tout en haut, tout en haut, on aperçoit pleins de belles choses... : 

...un nouveau drapeau à notre compteur...

 

 

...de belles mosquées bariolées...

 

....d'autres mosquées qui se confondraient presque avec le ciel Jordanien...

 

On a dit presque.

 

...un magnifique théâtre d'une capacité d'accueil légèrement inférieure à celle du Stade de France...

Le jour de notre passage, ça ne jouait pas tout à fait à guichets fermés.

 

 

...quelques spectateurs...

 

 

...des incontournables marchands de tapis...

 

 

...on devine aussi la silhouette de quelques sages de la ville attendant patiemment que le feu passe au rouge...

 

 

...et la silhouette de quelque penseurs...

 

 

...plus étonnant, on croit également apercevoir le jeune Brendon Zecchini... 

 

 

...en revanche pour trouver ça, on a du sortir les jumelles... Un pays sans alcool et la fête est plus folle.