Al Assad, père et fils, dirigent le pays depuis 33 ans

 

 

"NO COMMENT"