Quelques petites précisions sur le mariage turc ...

Un petit chiffre pour ne pas mourir idiot : 18,2 ans : Age moyen des femmes au mariage. (Source : TJPS)

Inutile de vous dire que le mariage est bien plus précoce qu'en Europe occidentale. Mais concentrons-nous sur la cérémonie du mariage. Comme vous veniez de le lire, il existe deux formes de mariage en Turquie : d'une manière moderne très occidentalisée ou à l'ancienne, dans le respect des traditions.

 

MARIAGE MODERNE

Le premier carnet de noces que nous avons réalisé à Istanbul en est une illustration parfaite. Les jeunes citadins préfèrent ce genre de cérémonie : assez courte et pas trop cher. Ils réunissent tous leurs proches dans une grande salle de réception pour seulement quelques heures. Au programme : des danses, des félicitations, des cadeaux. Ce style de mariage est très proche de ce que nous pouvons connaître en Occident donc nous ne nous étendrons pas sur son déroulement.

 

MARIAGE TRADITIONNEL

Passionnant car vraiment révélateur des mœurs du peuple turc. La cérémonie peut durer de 2 à 7 jours. Elle est ponctuée par une multitude de rites réellement étonnants. Il convient de noter que toutes ces traditions sont particulièrement différentes d'une région à l'autre voire d'un village à l'autre ou même d'une famille à l'autre, soyons fous ! Par exemple, notez que la polygamie est pratiquée tout à l'est du pays dans les communautés kurdes ou tchétchènes. Sachez aussi qu'à l'Ouest, les femmes doivent apporter au mariage la totalité de la dote ; qu'au centre du pays, c'est généralement le mari qui financera le logement et la femme qui s'occupera du mobilier ; et qu'à l'est, l'homme doit financer l'intégralité.

Pour que le déroulement d'un mariage traditionnel turc soit plus clair à vos yeux, imaginez le programme suivant :

Journée 1 : Présentation

On hisse un drapeau turc au toit de la maison qui accueillera la noce. Les haut parleurs de la mairie annoncent le lieu de la fête à tout le village (tout le monde est invité ! ). On fait venir un orchestre traditionnel. La mariée est amenée à cheval par son père chez les parents du marié. Elle porte un voile rouge sur le visage. En théorie, le marié n'a jamais vu le visage de sa promise avant le jour de la célébration (il n'existe plus de mariage arrangé depuis une génération sauf à l'est du pays). 

Journée 2 : Préparation

Les hommes et les femmes doivent passer la journée de leur côté.

Les femmes filent au hammam pour papoter et en théorie pour que la mère du marié puisse vérifier que la future épouse soit encore vierge. Elles passent ensuite plusieurs heures avec le rituel du henné : des motifs dessinés sur le corps de la jeune femme qui veulent dire des tas de trucs que nous les hommes ne pouvons pas comprendre. Cette opération est formellement interdite aux hommes donc nous ne pourrons jamais y assister pour mieux vous en parler. En revanche, nous avons un bon contact qui doit nous faire parvenir des photos que nous ne manquerons pas de vous montrer. A suivre.

Les hommes, eux, se retirent et vont fumer le narghilé. Ils en profitent pour tester le futur mari en lui demandant de façonner une jarre en terre cuite que l'on appelle "pot de larmes" qu'il pourra donner à sa femme avant de partir pour la guerre (Il est entendu qu'il doit être bien plein quand il rentre de campagne militaire !!).

C'est aussi à ce moment que le marié est enlevé par ses bons amis et vont ainsi réclamer une rançon au second mari. Vous ne comprenez plus ? Écoutez voir, c'est assez amusant. La tradition veut que le futur mari choisisse un homme pour le seconder au cas où. On parle ici de fécondité. Il faut donc vérifier qu'il est bien dévoué en lui demandant de payer une rançon (quelques poules ou un âne).

Journée 3 : Bénédiction

C'est lors de la dernière journée que les époux se retrouvent pour la bénédiction de l'Imam. Tous les hommes et femmes sont de nouveau réunis et peuvent danser mais séparément.

Les invités en profitent alors pour féliciter et déposer quelques présents. On ne boit pas d'alcool mais un mélange de yaourt et d'eau assez rafraîchissant ainsi que divers jus de fruits.

Ah ! On allait oublier un autre petit détail qui nous a frappé : la lune de miel d'existe pas en Turquie. On octroie cependant une journée de congé aux jeunes mariés !