Baatar et Tsetseg (Mongolie / Oulan-Bator) - 30 Juillet 2004

Bienvenue en terre Mongole ! Nous sommes veinards... Dès le lendemain de notre arrivée à Oulan-Bator, nous décrochons un mariage Mongole. Et oui, notre première ballade dans la capitale nous fait tomber nez à nez avec le "wedding palace" de la ville.

Un rapide coup d'œil sur le programme des mariages à venir, nous arrivons à déchiffrer l'alphabet cyrillique pour apercevoir les noms de Baatar et de Tsetseg. La noce est programmée samedi 30 juillet, bingo !!!

Lever très matinal, grand soleil, en route pour un mariage Mongole !

Les festivités se passeront par ici ! Ce gros bâtiment blanc est connu comme étant le "Palais du mariage". Construit par les Russes, fins architectes, en 1976, il a depuis accueilli 150.000 mariages.

Rien que pour vous, voici la 150.001ème noce...

Une petite photo pour vous montrer que les reporters de la noce n'ont pas changé. Un enthousiasme toujours aussi débordant même au tout petit matin.
Nos deux mariés du jour, nous avons eu pas mal de difficultés à retenir leurs doux prénoms Mongoles, Bataar pour Monsieur et Tsegtseg pour Madame.
Encore un peu de patience et les portes vont s'ouvrir...
Voila, nous y sommes ! La remise des alliances est orchestrée par une femme d'une rare élégance. 
Le pas est franchi ! Les registres sont signés, vive les mariés !
Une tradition Mongole : les mariés doivent boire un petit peu de lait de yak. Ca semble faire rire la mariée mais elle va aussi y avoir droit ! 

Le bol repose sur une écharpe bleue, pourquoi bleu ? Parce que le bleu, c'est la couleur du ciel... et que le ciel, c'est l'infini... euh, c'est le futur ; donc, c'est aussi un peu de chance pour les futurs époux qui sont déjà mariés d'ailleurs

Arrêtez de poser des questions maintenant.

Ahhh, nous retrouvons notre très chère. Malgré l'heure matinale, c'est bien de la vodka qui est remis aux invités pour fêter l'événement.

Chaque invité trempera ses lèvres et le Monsieur en rouge veillera au bon déroulement du rite.

 

On a dit tremper !

De près, le costume est encore plus impressionnant, Guillaume n'en perd pas une miette...

Un peu de musique classique pour accompagner le banquet, encore merci à ce Beethoven Mongole.

Quelques invités nous ont particulièrement séduits, ils gagnent un gros plan dans notre carnet !

 

Monsieur, en tenue traditionnelle, dans le rôle de "Albator de retour à Oulan-Bator".

 

Tout de rouge vêtu : un invité de marque, un lama, l'équivalent du prêtre dans le Bouddhisme.

 

 

Vu sa morphologie, on s'est vite rangé de son côté en lui disant que "nous, le Bouddhisme on trouvait ça vachement sympa".

La traditionnelle photo de famille pour clôturer la cérémonie. Encore un grand merci à Bataar et Tsegtseg !