Capucine Decoster et Vincent Boutin (France) - 6 Septembre 2003
 

Capucine et Vincent : un beau mariage qui donne des idées...

Revenus de l'étranger pour l'occasion, nous nous sommes retrouvés pour le mariage de très bons amis l'année dernière. Inutile de dire que la journée fut forte en émotion et non sans une pointe de jalousie. Qui n'aurait pas souhaité vivre le moment magique du mariage comme ce nouveau couple ?

N'ayant pas d'éventuelles futures épouses sous le coude, nous nous sommes orientés vers un tout autre projet que vous connaissez maintenant. Le constat était fort simple : "Ca nous plait les mariages, pourquoi on en ferait pas plus souvent ?" On a bien essayé de convaincre nos autres amis de se presser un peu, mais François-Xavier nota qu'il serait tout de même difficile de parvenir à une cadence de noces élevée. Guillaume ne pu s'empêcher d'intervenir : "Mais ils se marient comment à l'autre bout du monde?" (on est à une heure avancée dans la nuit). Ca part de pas grand chose un projet de voyage...

Alors, c'est bien normal de consacrer à Vincent et Capucine notre premier carnet de noces. Encore mille fois merci. Vous avez signé pour la vie ; on a signé pour 6 mois.

Concentrons-nous maintenant sur ce mariage.

Etant catholiques, nos deux compères ont décidé de se marier dans une église près d'Angers ; à mi-chemin entre les régions d'origine de leur famille. La première photo du couple a été prise quelques minutes après avoir dit "OUI", sur le parvis. Pour l'instant, tout se passe bien ... il y a du beau sourire. On regarde dans des directions opposées mais il va falloir avancer sur le même chemin désormais. Nous ne nous faisons pas de souci pour eux.

Après la cérémonie religieuse, on rentre pas du tout chez soi vaquer à ses occupations. Il s'agirait maintenant d'aller fêter ça. Direction une très belle propriété où les mariés seront entourés de toute leur famille et de leurs nombreux amis. Vous constaterez, sur la deuxième photo, que François-Xavier n'a pas séché cette partie la. Ce n'est pas un montage, c'est bien lui.

Le jour d'un mariage en France, les gens ont oublié d'être laids. Chacun rivalise donc pour être le plus élégant possible. Les garçons ont de la chance parce que ça ne demande pas trop de boulot mais c'est une toute autre histoire pour la gente féminine. Des robes de SiSi Impératrice, des chapeaux incroyables qui empêchent les garçons de leur dire bonjour, des étoles et encore des tas de secrets que nous ne maîtrisons pas vraiment. Il convient de noter que les filles peuvent être irritables parce que la plus belle, c'est bien toujours la mariée. Une mariée qui est habillée tout en blanc. Ca pourrait être une robe rose, fuchsia ou avec des losanges bleus mais non, elle est toujours en blanc la mariée. Vincent, le marié, portait une jaquette mais ça veut pas dire qu'il en était.

Nous voila donc tous réunis (et beaux mais vous l'avez compris) dans une belle propriété. Le débriefing général de la cérémonie religieuse peut avoir lieu autour d'une petite coupette, selon notre jargon de connaisseurs. Cette période est appelée "Cocktail" ou "Coquetèle" pour les rigides de la langue française. Cf. troisième photo : contre-exemple de deux goinfres qui font pas le débriefing.

Cette petite mise en jambe apéritive laisse place au dîner vers la fin de journée. Les invités sont placés et doivent donc consulter un tableau qui leur indiquera leur table. Généralement, ça ne rate jamais ... on a oublié le tonton Albert. Le dîner était délicieux, Guillaume et moi ayant eu la chance d'être entourés de personnes avenantes et intéressantes. N'oublions pas que le contexte d'un mariage est assez propice aux rencontres.

Vers le dessert, il est d'usage que certains proches des mariés fassent un petit discours. Ce fut le cas. Par des films ou des speechs, chacun a salué les mariés et parfois rappelé quelques anecdotes drôlement rigolotes du passé...

Il est 23h. La nuit est sombre ; le dîner achevé ; une musique s'amplifie ... Place à la soirée. Allez, on débute par une petite valse pour que nos parents fassent un peu les crâneurs. On verra bien dans une heure qui sera sur le podium avec un morceau du dernier album de Heavy Metal House System.

Ah, bah tiens, sur la dernière photo qui a été prise une heure après la première valse, on les voit plus beaucoup nos parents. Non, non, le monsieur qui est tout à gauche, c'est David et il a 24 ans. Vous remarquerez que les cravates et les chapeaux sont aussi allés se coucher. N'ayant plus assez de place pour d'autres photos, vous ne pourrez voir les suivantes qui ne manquent cependant pas d'intérêt. Sachez que la fête se finit tard dans la nuit ; que chacun exulte de joie et que l'aspirine est bien souvent le meilleur ami des noceurs au réveil...



Pourquoi c'est encore Ticou qui fait la femme ?

(Passez donc votre souris sur ce joli couple...)